Top 5 des ventes cette année

Alors que la saison touche à sa fin, il est temps de mettre votre jardin au lit. Vous avez tiré l’équivalent d’une année de produits de votre jardin. Il est maintenant temps de reposer votre sol. Aujourd’hui, votre objectif est d’apprendre à pailler votre jardin afin de pouvoir améliorer la santé du sol, cultiver des cultures plus résilientes et protéger vos plantes restantes des températures hivernales froides. Mais pour une tâche apparemment simple, le paillage peut sembler accablant pour les jardiniers débutants. Quel type de matériau fait le meilleur paillis ? Quelle épaisseur devriez-vous l’appliquer ? Et le paillage vaut-il vraiment votre temps et vos efforts ? Considérons les avantages du paillis et explorons ce que vous devez savoir pour pailler votre jardin à l’automne.

Pourquoi pailler votre potager ?

Quand il s’agit de jardinage, le sol nu est un mauvais plan. Voici six avantages de l’application de paillis sur le jardin d’automne.

1. Aide avec les températures extrêmes

Un jour, il fait beau, et le lendemain, il y a du  » paillis  » blanc qui recouvre tout.

Peu importe où vous vivez, il y a de fortes chances que les températures fluctuent énormément en hiver. Le sol de votre jardin peut être recouvert de neige une semaine et cuit sous un soleil chaud la semaine suivante. Le paillis agit comme une doudoune pour le sol, l’isolant des températures extrêmes. Cela protège les racines vulnérables des plantes et la vie microbienne qui habite votre jardin.

2. Améliore la rétention d’humidité

Les vents froids de l’hiver font plus que dessécher votre peau ; ils aspirent également l’humidité du sol. Lorsque vous paillez votre jardin à l’automne, vous créez une couche entre le sol et le vent qui emprisonne l’humidité et ralentit l’évaporation. Cela conduit à un sol meilleur et plus souple à long terme.

3. Supprimez les mauvaises herbes

L’application de paillis peut sembler fastidieuse maintenant, mais elle devrait entraîner moins de travail au printemps. C’est parce que couvrir le sol à l’automne empêche les graines de mauvaises herbes de germer dès que le temps se réchauffe. Vous gagnerez quelques semaines supplémentaires au début de la saison de croissance pour préparer le sol afin que les semences de légumes puissent mieux rivaliser.

4. Améliore les nutriments du sol

Le sol de jardin a besoin de beaucoup de matière organique pour soutenir les plantes saines. L’ajout de paillis à l’automne fait double emploi, car il protège le sol et lui insuffle des nutriments lorsqu’il se décompose vers le printemps. Le paillis droit fournit également un espace d’habitat pour les micro-organismes bénéfiques qui aèrent le sol et rendent les nutriments plus accessibles.

Cela peut vous intéresser :   Le pesto de basilic fait maison : comment faire un délicieux Pesto ?

5. Réduit l’érosion des sols

Une estimation de 24 milliards de tonnes de terre végétale sont perdus dans le monde entier chaque année en raison de l’érosion. Vous pouvez ralentir le processus en appliquant du paillis sur votre jardin cet automne. Cela empêche votre sol fertile de se dessécher et de s’envoler pendant les tempêtes hivernales.

6. Garde les choses présentables

Bien que l’esthétique puisse être au bas de votre liste de priorités pour votre potager, elle est une considération intéressante. Un paillis bien appliqué ajoute de l’intentionnalité à votre espace de culture et le maintient défini tout en vous donnant la possibilité d’embellir les choses avant de les fermer pour la saison. Lorsqu’il s’agit de décider comment pailler votre jardin à l’automne, la première étape consiste à choisir un matériau. Peu importe ce que vous choisissez, l’objectif est le même : poser un matériau isolant et surélevé qui emprisonne l’air chaud près du sol.

Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des meilleures options pour votre espace de culture.

1. Paille ou foin

La paille fait un excellent paillis car elle ne se compacte pas aussi rapidement que les autres matériaux. Il offre une isolation et favorise l’absorption d’eau, tant que vous le posez épais. Sinon, vous risquez qu’il s’envole. Une mise en garde à la paille ou au foin : vous courez un risque élevé d’introduire des herbicides ou des graines de mauvaises herbes dans votre espace de culture. Assurez-vous d’acheter votre paille ou votre foin auprès d’un fournisseur réputé qui ne pulvérise pas avant la récolte pour réduire le risque d’endommager votre sol. Acheter local est une bonne idée, surtout si vous pouvez parler directement à l’agriculteur de ses pratiques de culture. Il est acceptable d’utiliser du foin avec des graines d’avoine ou d’orge, car les plantes qui poussent ne sont pas susceptibles de survivre à l’hiver. Évitez le seigle à moins que vous ne puissiez garantir qu’il est exempt de mauvaises herbes.

2. Feuilles déchiquetées

Utilisez vos tas de feuilles cet automne en les utilisant comme paillis de jardin. Les feuilles entières ont tendance à s’accoupler ensemble, il est donc préférable de les déchiqueter avant de les appliquer sous forme de paillis. Faites passer vos piles à travers un broyeur de bois ou une tondeuse à gazon pour obtenir de plus petits morceaux qui emprisonnent l’air et se décomposent rapidement pour une fertilité supplémentaire au printemps. Vous pouvez encore augmenter les avantages en enfouissant une couche de paillis de feuilles à plusieurs centimètres sous le sol afin qu’il se décompose encore plus rapidement. Le paillis de feuilles peut ne pas durer l’hiver seul, alors envisagez de le recouvrir de paille ou d’un autre matériau de paillis.

3. Aiguilles de pin

Si vous avez les arbres à portée de main, les aiguilles de pin font un paillis de jardin acceptable. Cependant, ils peuvent rendre votre sol très acide à des concentrations élevées, il est donc préférable de surveiller ses niveaux de pH et d’appliquer de la chaux de jardin si vous avez besoin de le neutraliser.

4. Copeaux de bois / écorce déchiquetée

Les copeaux de bois sont un choix de paillis classique pour une raison : ils fonctionnent. Cette matière organique supprime les mauvaises herbes comme les champions et offre certaines des meilleures protections contre la rétention de chaleur et l’érosion. Cependant, l’écorce d’arbre et d’autres matériaux ligneux ne se décomposent pas rapidement, ce qui signifie qu’ils sont mieux appliqués dans les zones où vous ne prévoyez pas de travailler le sol au printemps, comme autour de vos arbres fruitiers et d’autres plantes vivaces. Les copeaux de bois donnent également un aspect élégant à votre jardin, ce qui signifie qu’ils sont souvent utilisés le long de vos chemins de jardin et de vos bordures décoratives. La sciure de bois est une autre option pour pailler le jardin d’automne, bien que trop puisse rendre votre sol acide et même en lessiver l’azote. Comme pour les aiguilles de pin, appliquer de la chaux de jardin peut rééquilibrer les niveaux de pH.

Cela peut vous intéresser :   L'invention de la grelinette

5. Tontes d’herbe

Vous manquez de compost de qualité si vous déversez vos tontes d’herbe chaque année. Cette matière organique constitue un excellent paillis d’hiver car elle se décompose rapidement et génère de la chaleur pour réchauffer le sol. Si cela ne suffit pas, vos plantes reçoivent un coup de pouce d’azote en plus.Assurez-vous de garder vos tontes d’herbe au sec à moins de 10 cm afin que le matériau ne s’accouple pas dans les conditions humides. Cela peut créer un tapis lourd qui devient privé d’oxygène, ce qui entraîne un désordre pourrissant et puant. De même, évitez d’utiliser des tontes de pelouses traitées avec des engrais ou des herbicides, car vous ne voulez pas les introduire par inadvertance dans votre espace de culture. Vous devez également vous assurer que votre herbe n’était pas allée à la graine lorsque vous l’avez tondue ! Comme pour les feuilles, vous voudrez probablement superposer un paillis plus lourd sur les tontes d’herbe pour les alourdir et ajouter de la masse à mesure qu’elles se décomposent.

6. Sciure de bois

La sciure de bois est un excellent matériau de paillage et peut être gratuite si vous connaissez quelqu’un qui fait beaucoup de travail de bois. Ces fines particules de bois empêchent les mauvaises herbes de pousser et ont également fière allure. Comme avec d’autres paillis à base de bois, vous pourriez vous retrouver avec des problèmes d’acidité, il est donc préférable de surveiller les niveaux de pH de votre sol et d’appliquer de la chaux de jardin si nécessaire pour neutraliser l’acidité.

Cela peut vous intéresser :   5 conseils rapides pour la culture des coléus

7. Compost 

Non seulement les composts organiques amélioreront la texture de votre sol et ajouteront des nutriments essentiels, mais ils fonctionnent comme d’autres paillis pour réchauffer le sol, augmenter la rétention d’eau, réduire l’érosion, et plus encore. Le plus gros inconvénient est que vous avez besoin de grandes quantités de compost pour agir comme un paillis, ce qui peut être coûteux et long à appliquer. L’application de matériaux plus volumineux qui se décomposent au cours de la saison hivernale peut être une meilleure utilisation de votre temps et de votre énergie.

8. Carton/Journal

Le papier et le carton font un paillis de jardin presque parfait. Il est 100% biodégradable, facile à appliquer et se décompose pendant les mois d’hiver tout en protégeant le sol en dessous. La plupart contiennent de l’encre à base de soja, qui est sans danger pour les plantes et le sol.

Prévoyez de déposer un journal d’au moins cinq pages d’épaisseur pour obtenir des avantages de paillage et envisagez de le mouiller immédiatement pour l’empêcher de s’envoler. Le carton est excellent pour supprimer les mauvaises herbes, alors pensez à l’utiliser le long de vos sentiers, même si vous optez pour un paillis différent sur vos lits.

9. Bonus : Plantez un  » paillis vivant  » avec des cultures de couverture !

La culture de couverture verte comme la moutarde peut ajouter des nutriments dans le sol.

Allez encore plus loin avec votre paillis en plantant des cultures de couverture après avoir terminé votre jardin d’automne. Ce paillis vivant (également connu sous le nom d’engrais vert) se développera tout au long de l’hiver et peut être labouré avant la plantation pour une infusion de nutriments. Vous pouvez également planter des cultures de couverture tout au long de la saison de croissance pour ombrager les mauvaises herbes.

Comment étaler le paillis ?

Choisir votre paillis préféré est la première partie. Ensuite, vous devez le diffuser. La première étape consiste à attendre une journée humide ou à tremper votre sol a vant de commencer. Cela empêche le paillis de s’envoler et facilite l’élimination des mauvaises herbes. Enlevez autant que vous le pouvez, en tirant les racines pivotantes complètes lorsque cela est possible. Ne vous inquiétez pas pour les plus petites mauvaises herbes, car le paillis les étouffera. Ensuite, étalez le paillis sur le dessus de votre sol, en utilisant soit vos mains, soit un râteau d’arc. Assurez-vous de couvrir le sol uniformément tout en laissant quelques centimètres d’espace autour des tiges des plantes vivaces afin de ne pas les étouffer. Une fois appliqué, c’est une bonne idée d’arroser dans le paillis. Cela l’alourdit, en veillant à ce qu’il entre en contact avec le sol et l’empêche de s’envoler. Votre paillis ne nécessitera pas beaucoup de surveillance pendant l’hiver, bien que vous puissiez en ajouter d’autres dans quelques semaines si vous remarquez qu’il devient inégal.

7 conseils pour pailler votre jardin à l’automne

Bien que l’application de paillis sur votre jardin soit un processus simple, il existe des mesures que vous pouvez prendre pour assurer de meilleurs résultats. Suivez ces conseils pour garantir que votre jardin est aménagé pour le succès au printemps.

1. Ne paillez pas trop profondément.

Trop de paillis peut être pire que pas assez. Limitez votre application à 10 cm ou moins afin que le sol en dessous ne reste pas saturé, ce qui favorise la pourriture. Envisagez d’en utiliser encore moins si vous luttez régulièrement contre les infestations de limaces.

2. Gardez le paillis loin des tiges et des troncs.

Non seulement cela peut les étouffer, mais le paillis frottant contre un tronc d’arbre l’empêche de sécher et peut entraîner des maladies.

3. Paillez votre cour.

Pensez à pailler votre pelouse en tondant les feuilles mortes et en les laissant en place. Ils se décomposeront au cours de l’hiver.

4. Le paillis tardif vaut mieux que rien.

Le paillis peut améliorer votre sol, peu importe quand vous l’appliquez, alors ne laissez pas le calendrier dicter quand il est trop tard pour commencer.

5. Envisagez d’enlever le paillis au printemps.

À mesure que le temps se réchauffe, vous devrez peut-être enlever un peu de paillis autour des vivaces pour leur donner une meilleure chance de croître. Par exemple, il est préférable d’enlever une partie de la paille autour de vos fraises afin que de nouvelles pousses puissent s’établir.

6. Laissez le paillis en décomposition intact lorsque cela est possible.

Les copeaux de bois pourris créent un espace d’habitat pour les champignons, les micro-organismes et les insectes bénéfiques. Laissez-les en place pour récolter les avantages du sol pour la production de légumes.

7. Appliquez d’abord de l’engrais.

Envisagez de déposer un engrais riche en azote avant le paillage, surtout si le matériau que vous avez choisi a tendance à lesiver du sol.
Prenez le temps de protéger votre jardin pendant l’hiver et vous aurez un meilleur sol au printemps. Apprendre à pailler votre jardin à l’automne est un moyen facile d’améliorer vos compétences en matière de propriété et de profiter de récoltes impressionnantes la saison de croissance prochaine.

5/5 - (1 vote)