Quelques cérémonies de voeux dans le canton de Bayeux

Le mois de janvier est celui des voeux et dans le respect de la tradition, j’ai participé en compagnie de ma binôme Mélanie Lepoultier à plusieurs cérémonies organisées par les élus communaux dans le canton de Bayeux. Comme chaque année, je n’ai pas pu honorer toutes les invitations et j’en suis tout à fait désolé.

Voici, comme souvenirs des voeux 2017, quelques photos de ces moments conviviaux à Saint Martin des Entrées, Longues sur mer, Ryes et Commes.

DSC07494 14.01.17 voeux St Matin des entréesDSC07490 voeux St Martin des entrées 14.01.17DSC07479 14.01.17 voeux à Longues sur merDSC07474 Voeux Ryes 7.01.17DSC07460 Commes Voeux du 6.01.17DSC07463 Commes 6.01.17 médaille M DE GOUVILLEDSC07465 Commes 6.01.17

Les départements demain : mes convictions

Alors que nous aurons à désigner dans quelques mois le prochain Président de la République, il m’a semblé opportun de m’adresser aux candidats pour leur faire part de mes convictions  sur l’avenir de nos collectivités départementales, dans un paysage que la réforme territoriale conduite depuis cinq ans a profondément bouleversé.

Lire ici ce courrier.

Nota : la rencontre programmée par l’Association des Départements de France à laquelle je fais référence a été reportée au 8 mars prochain.

Visite du chantier du futur équipement touristique de la Vallée de l’Orne

Par un temps très frisquet mais sous un soleil sublime, j’ai visité ce matin  avec les élus concernés le chantier du futur équipement touristique de la Vallée de l’Orne, au Pont du Coudray. Un équipement rendu possible par la participation du Conseil départemental du Calvados, à hauteur de 366 000 euros (40% de la dépense subventionnable) qui est d’une certaine manière un exemple emblématique de notre politique en faveur des territoires.

Je m’attache en effet à ce que nous soyons dans un accompagnement fort de l’initiative locale, garant de l’équilibre urbain-rural et de la solidarité territoriale.

Ici il s’agit de promouvoir le développement touristique avec la conviction que la croissance, le développement et l’emploi dont notre pays a tant besoin naîtront aussi de l’intelligence locale. Le lien est évident entre la vallée de l’Orne, le sud de Caen, la voie verte vers la Suisse normande et je sais que notre démarche répond à une attente forte de nos concitoyens.

Chômage : le trompe-l’œil ou les vases communicants

Le Gouvernement se réjouit bruyamment de la baisse du nombre des demandeurs d’emploi pour le troisième mois consécutif. On aimerait partager sa joie.

Pourtant faut-il à nouveau dire que les demandeurs d’emploi sont classés par catégorie identifiés par une lettre et que la baisse de la catégorie A ne fait pas à elle seule la météo de l’emploi ?

Sans détailler trop, notons que la catégorie D, à laquelle se rattachent les demandeurs d’emploi en formation notamment, augmente très sensiblement.

Un demandeur d’emploi en formation trouvera-t-il un emploi au terme de sa formation ? Rien n’est moins sûr.

En cette veille d’élections présidentielle puis législative, la statistique du chômage ne doit pas être un objet de manipulation. C’est une question de principe et d’honnêteté intellectuelle.