Tunisie

J’ai apprécié le comportement du Général Rachid AMMAR, Chef d’état major de l’armée tunisienne qui a tenu tête à Ben Ali en s’opposant à la répression policière et en positionnant l’armée comme garante de la Constitution.

Ce général a eu une attitude très courageuse en se posant comme « bouclier de la patrie et défenseur de l’honneur du pays ».

La question est de savoir si l’armée va, à l’avenir, renouer avec sa discrétion ou, si elle compte intervenir, un peu comme en Turquie, chaque fois que nécessaire, plaçant ainsi le système démocratique sous surveillance.

Soutien de Patrick GOMONT

Au fil des ans, Jean-Léonce a maintes fois prouvé son attachement à Bayeux et à son canton ainsi que sa détermination à voir les projets aboutir. Nos collèges, nos services sociaux et de proximité, les aménagements routiers et de sécurité, nos grands investissements n’auraient pas été les mêmes sans son engagement personnel et constant.

Ses responsabilités départementales et nationales renforcent son action au profit du territoire et de ses habitants. C’est une chance pour nous tous. Car avoir des projets est une  chose, pouvoir les réaliser en est une autre.

Totalement dévoué à l’action publique, proche des habitants, à l’écoute et disponible pour ceux qui ont besoin de le rencontrer, il s’est toujours attaché à un véritable travail en équipe avec les élus, convaincu comme je le suis que les territoires qui gagnent sont ceux où les élus savent s’unir et porter ensemble les projets.

Pour son approche visionnaire, pour cet engagement sans faille envers les habitants du canton, pour donner toutes les chances à Bayeux et à notre territoire, et pour les valeurs humanistes que nous partageons, j’apporte mon soutien le plus total à la candidature de Jean-Léonce.

Une « année utile »

Le Président de la République a promis lors de ses vœux une « année utile » et annoncé la poursuite des réformes notamment celle concernant la dépendance. La publication au JO le 30 décembre de l’annonce de la création du comité interministériel de la dépendance permet d’espérer une avancée sur ce sujet si important, en particulier pour les équilibres financiers à venir pour tous les départements.

Remise en cause

Remettre en cause le dogme des 35 h est une attitude d’autant plus courageuse qu’elle émane de Manuel VALLS, candidat socialiste à la présidentielle.
J’apprécie sa lucidité, même si elle n ‘est probablement pas totalement dénuée d’arrières pensées dans son combat politique pour les primaires au PS.

Je suis consterné !

Je suis consterné par le fanatisme qui a conduit au massacre de dizaines de chrétiens à  Bagdad il y a 2 mois et de 21 autres à Alexandrie le 31 décembre 2010. La réaction des autorités civiles et religieuses en Egypte a été exemplaire dans leur condamnation et je souscris aux propos du roi du Maroc qui a déclaré : « Il s’agit d’un crime contre l’humanité tout entière banni par les valeurs de la religion islamique.