Tunisie

J’ai apprécié le comportement du Général Rachid AMMAR, Chef d’état major de l’armée tunisienne qui a tenu tête à Ben Ali en s’opposant à la répression policière et en positionnant l’armée comme garante de la Constitution.

Ce général a eu une attitude très courageuse en se posant comme « bouclier de la patrie et défenseur de l’honneur du pays ».

La question est de savoir si l’armée va, à l’avenir, renouer avec sa discrétion ou, si elle compte intervenir, un peu comme en Turquie, chaque fois que nécessaire, plaçant ainsi le système démocratique sous surveillance.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *