Réponse au président de Caen-la-mer au communiqué du 6 juillet 2011

Dans sa réponse, Philippe DURON veut m’entraîner dans de fausses polémiques qu’il a lui-même déclanchées depuis les dernières échéances électorales régionales et départementales et qu’il entretient régulièrement depuis. En effet, combien de fois ai-je lu et entendu de sa part et de celle de ses amis, les reproches fait à tort que le Conseil Général ne faisait pas assez pour Caen et son agglomération.

Aujourd’hui, tous les arguments sont bons allant même jusqu’à me reprocher de ne pas fréquenter suffisamment le théâtre de Caen…

Actuellement, c’est la réforme territoriale et ses conséquences en matière d’intercommunalité qui cristallisent ses critiques à mon égard. Nous n’avons pas le même point de vue sur la réforme territoriale C’est un fait et nombreux sont les témoignages qui me confortent dans  ma position !

De technique, Monsieur DURON veut maintenant déplacer cette polémique sur le terrain politique en parlant d’offensive des centres, du Modem et du Nouveau Centre.

Les élections locales auront lieu en 2014. D’ici là, il y a beaucoup à faire dans l’intérêt général de tous les calvadosiens. Que Monsieur DURON se rassure, les calvadosiens sont aussi  les habitants de Caen et de son aire urbaine. Le Conseil Général continuera à les aider.

Je me réjouis cependant de voir qu’il n’entend plus purement et simplement absorber les communautés de communes proches de l’agglomération caennaise mais se diriger vers la création, avec elles, d’un pôle métropolitain. Cette voie me semble être celle de la sagesse. Avant de se marier, il vaut mieux passer par une période de concubinage (fiançailles) pour apprendre et savoir vivre ensemble. C’est un gage de réussite pour l’avenir ! Mais comme dans un couple, personne n’a de leçon à donner à personne, encore moins quand on est le plus fort. Tous ont leur propre légitimité qu’ils tiennent de leurs électeurs et qu’il convient de respecter.

Simplement et pour conclure, j’espère que je pourrai trouver dans le maire de la plus importante ville de la Région, un interlocuteur de confiance permettant, dans le respect des prérogatives et des responsabilités de chacun, d’avancer dans le règlement des nombreux dossiers en cours et des projets relatifs à l’axe Seine.

Jean-Léonce DUPONT

Share