image-rognee-1

Lancement de la semaine de l’innovation publique au conseil départemental

J’ai ouvert ce lundi la semaine de l’innovation publique au Dôme de Caen. L’occasion pour moi de montrer à quel point cette « vieille collectivité » qu’est en âge et sagesse le département sait aussi revendiquer une belle verdeur pour mettre l’innovation et les nouvelles technologies au coeur de son administration et de son action et en faire un moteur de son développement, sur tous nos territoires au service de chacune et chacun de nos concitoyens.

Retrouvez ci-dessous mon discours de lancement de ce rendez-vous de l’innovation.

Innovation – publique : deux mots-guide pour un avenir prometteur de nos organisations, deux mots qui dessinent les contours d’une administration moderne, qui se doit d’être encore plus libérée, plus souple, plus disponible, plus à l’écoute des mutations qui s’imposent pour vivre de façon positive les grands défis de demain.

J’ai toujours pensé que la vraie modernité réside dans la capacité d’être agile au changement, précurseur dans de nouvelles méthodes de gestion ou d’animation de nos organisations publiques, d’être en capacité d’engager rapidement des projets, au regard de contextes de plus en plus changeants, des attentes différenciées des publics, des usagers, des citoyens, et au regard des nouvelles pratiques ou des technologies de pointe.

Bref, la vraie modernité, la vraie richesse pour nos collectivités, nos administrations, c’est bien de prendre appui sur un socle d’innovations pour prendre un nouvel élan.

Et, ce temps que nous consacrons cette semaine, est justement fait pour comprendre tous les ressorts, toutes les idées, toutes les initiatives, aujourd’hui mises en place, pour demain, donner encore plus de force à nos collectivités par la créativité et l’imagination, dans l’objectif de rendre le meilleur service public qui soit.

Durant ces cinq jours, le Département du Calvados s’engage avec un programme riche de conférences et d’ateliers, animés par des experts de l’innovation, à destination des élus, des agents et des partenaires des collectivités.

L’administration se modernise en effet. Avec cette 3ème édition nationale de la semaine de l’innovation publique, nous allons ensemble, mettre en lumière les actions innovantes développées au sein des services publics.

J’aurai devant vous, ce matin, trois idées-force :

La première idée : Anticiper plutôt que subir.

L’innovation fait ainsi partie des principaux défis des collectivités. Elle s’impose à nous, de plus en plus souvent, et bien plus souvent que nous ne le pensons. Usages, outils, modes de communication, mais aussi attentes et besoins se transforment… Tous, agents, élus et citoyens sommes concernés.

Anticiper et accompagner ces innovations technologiques et organisationnelles nous permettront de ne pas subir.

Par ailleurs, les difficultés budgétaires et les contraintes qui pèsent sur les collectivités locales nous amènent à réfléchir à une autre manière d’agir, justement en innovant.

La seconde idée : Accompagner l’innovation.

L’innovation repose sur notre capacité à proposer une organisation solide et structurée dans laquelle chacun connaît et comprend ses missions ; elle repose aussi sur notre aptitude à transformer cette organisation, à lui donner les méthodes et moyens pour évoluer et s’adapter aux changements qui l’attendent. L’intelligence collective apparaît indispensable afin de nous permettre de prendre la mesure des évolutions qui nous attendent. Nous constatons d’ailleurs l’importance des réseaux qui se développent dans tous les domaines.

Si l’innovation nait dans des situations de contrainte, elle nécessite aussi de l’enthousiasme, de la motivation et de l’encouragement. Le rôle du manager et du politique est primordial. Leurs visions doivent donner envie de travailler ensemble avec les compétences de chacun. L’implication de tous est fondamentale et la confiance, comme toujours, indispensable.

Il apparait nécessaire de travailler au bien-être des salariés dans leur environnement professionnel et personnel. Les études menées, aujourd’hui, par les instances européennes montrent le coût colossal des effets du stress au travail et, à contrario, les économies ainsi que l’investissement sur l’avenir que représentent les démarches de prévention du stress et de développement du bien-être au travail… C’est, à mon sens, primordial !

Enfin, la troisième idée : que représente aujourd’hui l’innovation au sein du Conseil Départemental du Calvados ?

Notre département est l’un des départements de France les plus avancés en termes d’innovation.

L’innovation est ainsi vue comme un réel moyen d’être en phase avec les besoins du territoire et ne se résume pas uniquement à des projets « usine à gaz » ou « tout numérique ». L’innovation c’est aussi changer des façons de travailler, de penser, d’interagir.

C’est pour cela que toutes les compétences du Département sont touchées par l’innovation et que tout agent peut être porteur ou apporteur d’innovation.

Portés par les différentes DGA et souvent accompagnés par la DMAP, des projets de simplification ont été menés, visant à diminuer le temps de traitement par des agents, diminuer le coût d’un dispositif, ou encore améliorer la réponse aux usagers.

Parmi les plus de 80 projets innovants recensés, on peut ainsi citer :

  • Mise en place de l’aide aux devoirs en ligne pour les collégiens, E-tudes, dans le cadre du plan numérique collège.
  • Dématérialisation de la chaîne comptable.
  • Simplification et dématérialisation des demandes de prestations sociales des agents.
  • Portail des assistants familiaux.
  • Déploiement de tablettes équipées d’une application adaptée, pour faciliter le travail des travailleurs sociaux.
  • Le portail des satellites.
  • Veille scoop-it.
  • Ateliers Agiles pour développer la créativité, faciliter la prise de décision ou amener de la cohésion au sein de services.
  • « Senioriti », projet numérique innovant favorisant le maintien à domicile des personnes âgées.
  • La GED avec Alfresco (Gestion Electronique des Documents).
  • Gestion électronique des délibérations pour les élus.
  • Simplification de la gestion des frais de déplacement des agents.

En parallèle, nos RH proposent de plus en plus souvent d’intervenir auprès des agents et des encadrants/managers pour les aider à comprendre ce mouvement et à accompagner leurs équipes au quotidien face à ces nouveaux défis et dans un objectif de performance.

Une démarche collaborative est ainsi menée avec des groupes d’agents volontaires, des ateliers de co-développement vont être proposés, du coaching est également possible pour accompagner les encadrants/managers, les RH  accompagnent les services dans la création de collectifs (cohésion), et de nouveaux modes de formation sont expérimentés.

Le Département fait aussi partie des collectivités test pour des dispositifs nationaux. Depuis 2015, le Département s’est ainsi engagé aux côtés de l’Etat, dans le Programme de Développement Concerté de l’Administration Numérique Territoriale. Grand programme de simplification et d’administration électronique où Etat et collectivités territoriales avancent ensemble et en lien avec les associations d’élus, dont l’ADF, pour moderniser toutes les strates de l’administration.

Nous avons ainsi engagé le Département sur trois sujets :

– « France Connect Agents », première brique avant la mise en place d’une plate-forme d’échanges de données et de documents entre administrations, en lien avec le programme de simplification « Dites-le nous 1 fois ».

– Commande publique : généralisation du Marché Public Simplifié pour les entreprises, ce qui leur permet de répondre à un marché avec uniquement leur numéro de Siret, la réponse électronique qui est désormais possible sans signature électronique et la dématérialisation, de bout en bout, de la procédure de passation des marchés publics.

– Enfin, L’archivage électronique.

Le programme de notre Semaine de l’Innovation se veut être, avant tout, une illustration de notre ambition et de nos réalisations.

Aujourd’hui, et pour ouvrir cette Semaine de l’Innovation, nous avons souhaité mettre la lumière sur deux dimensions qui nous semblent fondamentales : les usages du numérique et leur impact sur les collectivités et services publics, et le bonheur au travail… Tout un programme.

Nous accueillons ainsi, ce matin, Daniel KAPLAN, pour une conférence autour de l’impact des usages du numérique sur les citoyens et les services publics.

Cet après-midi, c’est Laurence VANHÉE, ex DRH de la sécurité sociale belge, élue manager RH de l’année en 2012, qui nous parlera de l’importance de la posture managériale à adopter pour allier l’innovation et bonheur au travail des agents.  

A l’issue de chacune des interventions, un temps vous sera proposé pour poser vos questions aux conférenciers. Dès demain, différents ateliers sont organisés au Rond-Point Numérique dans les locaux du Département, boulevard Bertrand à Caen. Ces ateliers seront animés par des intervenants du Conseil Départemental, mais aussi par des professionnels exerçant dans différentes collectivités. Nous pourrons ainsi découvrir les innovations réalisées par l’URSSAF et le CNFPT.

Ainsi, l’innovation dans le secteur de la formation et de la cartographie sera abordée mardi. Le lendemain, la thématique sera traitée dans les secteurs des marchés publics, de l’éducation et de la voirie.

Jeudi, par le biais d’ateliers d’échanges, plusieurs professionnels interviendront pour échanger autour de la transformation digitale du Département ainsi qu’autour du Schéma de modernisation et d’administration électronique au sein de l’action sociale.

La semaine se clôturera par l’organisation de différentes visites de ce lieu qui nous accueille aujourd’hui : le Dôme, pôle d’innovation technologique de Caen. Par ailleurs, tout au long de la semaine, des visites du Rond-point Numérique, salle de créativité du Département du Calvados, vous seront également proposées.

Ces différentes conférences vous permettront d’échanger avec les experts et peut-être même d’encourager des collaborations.

Soyez créatifs, imaginatifs, osez… Sans oublier aussi de rêver car bien souvent naissent de nos rêves les plus fous, les meilleures idées ; celles qui nous font avancer, sans avoir peur de l’avenir. Un avenir qui doit se construire, chaque jour, un peu plus autour d’idées, de discussions, de rencontres d’échanges, de collaborations, c’est bien tout le sens que nous avons souhaité donner à cette semaine nationale de l’innovation publique.

Je crois profondément à l’intelligence collective, à la circulation et au partage des idées, chacun ayant son rôle à jouer car le facteur humain est un paramètre indispensable à la mise en œuvre de ces stratégies indispensables de modernisation de l’action publique.

Je remercie, bien évidemment, toute la sympathique et dynamique équipe de la DMAP pour l’organisation et, une nouvelle fois, Le Dôme qui nous fait le plaisir de nous accueillir dans d’excellentes conditions ; mais aussi l’ensemble des intervenants qui viendront durant toute cette semaine nous apporter leurs expertises, leurs conseils, leurs expériences et leurs idées.

Je ne saurais conclure ces propos d’ouverture, sans avoir une pensée pour Cédric MAUDUIT, qui a, au sein de notre collectivité départementale, ouvert la voie de la modernisation et de l’innovation, en nous en faisant découvrir tous les enjeux. C’est avant tout grâce à lui que vous êtes là aujourd’hui.

Je voudrais également remercier Cécile MARTIN, notre nouvelle Directrice qui porte désormais la lourde responsabilité de développer les ambitions du Département sur ces questions, accompagnée d’Amélie BRUN qui, dans la phase d’intérim, a fortement impulsé notre dynamique, sans oublier Loïc RABAULT, « le Monsieur Loyal » de toute cette belle semaine !

Share