LNPN et axe Seine au menu de la conférence des exécutifs

La Conférence des exécutifs instituée par la loi du 16 décembre 2010 réunit le président du conseil régional, les présidents des conseils généraux des 3 départements, les présidents des communautés d’agglomération Caen la Mer, Flers et Saint-Lô et ceux des communautés urbaines d’Alençon et Cherbourg.

Ce lundi 13 mai, elle s’est penchée sur deux dossiers majeurs pour l’avenir du territoire bas-normand (et plus largement normand) : la LNPN (ligne nouvelle Paris Normandie) et l’axe Seine, que pour sa part Jean-Léonce Dupont préférerait voir dénommé axe Seine-Estuaire.

Lire ici le communiqué commun des Exécutifs :

LIGNE NOUVELLE PARIS NORMANDIE (LNPN) :

Les membres de la Conférence des exécutifs ont pris connaissance avec intérêt et validé les résultats de l’étude d’optimisation du projet de LNPN réalisée par Réseau Ferré de France (RFF) à la demande du ministre délégué chargé des Transports, de la mer et de la pêche, Frédéric Cuvillier, et du président de la Région Basse-Normandie, Laurent Beauvais.

L’objectif assigné à cette étude était de produire des éléments relatifs à l’optimisation du projet de LNPN en vue d’alimenter la Commission Mobilité 21 afin que ce projet puisse être retenu par la dite Commission.

Cette étude démontre que par un phasage à différents horizons (2025 et 2030) ce projet est réaliste et permet d’atteindre les objectifs fonctionnels qui lui ont été assignés :

  • Réduire les temps de parcours, et optimiser ainsi le report modal de la route vers le fer.
  • Augmenter le nombre et la fréquence des trains afin de répondre à la progression du trafic voyageurs.
  • Assurer la régularité du trafic par une séparation des flux (Grandes lignes / Lignes de banlieue).
  • Favoriser l’accessibilité et proposer de nouvelles dessertes.
  • Ouvrir des potentialités de développement économique (relance du transport maritime, évolution favorable du fret ferroviaire et leurs incidences sur le développement de tout le territoire normand).

 

 

 

 

 

Phasage intermédiaire

(horizon 2025)

Phasage cible

(horizon 2030)

Projet complet

(horizon au-delà de 2030)

Aujourd’hui
Coûts 5,36 8,03 11,24  
Temps de parcours

 

       
Cherbourg – Paris

 

2h30 2h19 2h12 3h06
Caen – Paris

 

1h31 1h20 1h13 1h50
Le Havre – Paris

 

1h42 1h27 1h17 2h10
Rouen – Paris

 

1h03 0h48 0h45 1h14
Rouen – Caen

 

1h36 1h00 0h51 1h37

AXE PARIS SEINE NORMANDIE :

Suite à la nomination, le 23 avril dernier, de François Philizot en tant que délégué interministériel au développement de la Vallée de la Seine* et compte tenu des enjeux primordiaux que l’Axe Paris Seine Normandie comporte en termes d’aménagement du territoire à l’échelle normande comme à l’échelle nationale, voire européenne, Laurent Beauvais a proposé aux membres de la Conférence des Exécutifs de mettre en place un groupe de travail bas-normand sur ce thème.

Ce groupe de travail devra avoir une démarche très pro-active sur des sujets tels que le ferroviaire, le développement économique – les Energies Marines Renouvelables, notamment – ou bien encore la Recherche et l’Innovation qui seront au cœur du prochain colloque de l’Axe Seine qui se tiendra à Caen en novembre prochain.

En effet, la Basse-Normandie doit être en capacité de mettre en avant son excellence sur plusieurs thèmes : les Energies Marines Renouvelables, l’agro-alimentaire, les biomatériaux (lin, chanvre, bois, biopolymère), la santé (imagerie nucléaire, hadronthérapie), le numérique (transactions sécurisées, sans contact, document numérique), l’automobile…

Pour mémoire, le délégué interministériel est chargé de préparer, animer et coordonner les travaux du comité directeur pour le développement de la vallée de la Seine. Ce comité directeur, présidé par le délégué interministériel, est composé de quatre autres personnes : le préfet coordonnateur et les présidents des Régions Île-de-France, Haute-Normandie et Basse-Normandie. Il doit élaborer un schéma stratégique pour l’aménagement et le développement de la vallée de la Seine et faire toute proposition relative au développement ou à l’aménagement de la vallée de la Seine.