Accueil des mineurs étrangers non accompagnés : une étude de l’ODAS

Dans le contexte de la crise migratoire durable que nous connaissons, l’accueil des mineurs étrangers non accompagnés (aussi appelés MEI ou MNA) est une des  compétences obligatoires des départements au titre de l’aide sociale à l’enfance. Financièrement, elle pèse lourdement sur  nos collectivités, partout en France désormais.  Et je n’aurais garde d’oublier naturellement la forte dimension humaine attachée à cette prise en charge.

J’ai déjà ici salué l’engagement sans faille des équipes du département du Calvados, mobilisées de jour comme de nuit, sept jours sur sept et j’ai évoqué l’ouverture volontaire d’un centre d’accueil dédié à Missy pouvant prendre en charge jusqu’à 76 jeunes.

L’ODAS, observatoire national de l’action sociale, vient de publier une étude sur ce sujet sensible. Vous pouvez la lire ici.

Share